A Tlemcen ce printemps!

Session internationale de formation à l’animation de moments de réflexion partagée à visée philosophique
Site de Tlemcen

Points d’attention

– 1-Programme suivi les 23, 24, et 25 mars
– 50 participants (15 inspecteurs d’arabe, de français, d’anglais, et d’orientation et 35 enseignants stagiaires) ont suivi les matins des 23 et 24 mars deux conférences : 1- Enjeux et modalités des ateliers de réflexion partagée -2- La coopération dans les apprentissages.
Répartis en 4 groupes avec 4 animateurs ARP-PHILO (dont 2 algériens) ils ont ensuite participé à des ateliers courts (type AGSAS- Lévine) , à des ateliers classiques ARP et à des ateliers citoyens à visée philosophique (Type café citoyen).
Un atelier a pu être proposé à 12 enfants, à partir de la fable du Corbeau et du Renard, il a été ensuite analysé , et discuté. Le débat sur Âge et philosophie a permis un échange entre enfants, parents, inspecteurs, enseignants et participants du groupe international.
Les 3 protocoles ARP-Philo ont donc été présentés, expérimentés et commentés. Leurs conditions optimales d’utilisation ont été bien précisées. Ces outils sont désormais à disposition des participants .
– Le 25 à L’Université, 25 étudiants et 4 professeurs ont suivi une conférence sur la compréhension orale. Ensuite répartis en 4 groupes d’une quinzaine de participants, ils ont eu deux ateliers (court et classique).
L’après midi le film de Jean Daniel sur Albert Camus a été projeté et suivi d’un débat. Ceux qui sont restés toute la journée ont donc eux aussi pu vivre les trois sortes d’ateliers
Ont donc été organisés pour les tlemcéniens, 12 ateliers courts, 12 ateliers classiques et 6 ateliers citoyens (par regroupements plus importants)

2- Questions, textes et thèmes abordés

– A–t-on besoin des autres pour penser ? Qu’est-ce que comprendre l’autre ? Qu’est-ce qu’une bonne écoute ? Qu’est-ce qu’une éducation citoyenne ? Y-a-t-il un âge pour philosopher ? Comment motiver à apprendre ? La générosité peut-elle être gratuite ? La violence à l’école , pourquoi et que faire? A l’heure des nouvelles technologies a-t-on encore besoin de professeurs ?
– Supports : Le corbeau et le renard (La Fontaine).- Paroles d’élèves, paroles de maîtres sur la violence à l’école – Vincent et la bande des grands (conte d’Audrey-Ann, MF Daniel) – Le roi qui voulait être généreux (conte soufi recueilli par O. Brénifier) – Textes de Pagnol et de Michel Serres – Film sur Camus.

3- Climat et réactions
Climat d’attention extrême. Enthousiasme avec grande participation.
Tous ont apprécié, dans ces temps de liberté de parole et d’incitation à penser par et pour soi même avec les autres, le fait de se découvrir capables de prendre la parole en public, d’écouter et d’être écouté … D’où l’envie de poursuivre cet apprentissage en d’autres circonstances .
Parmi les réactions notons
– celle de cette inspectrice d’arabe prenant conscience qu’en conférence pédagogique elle parlait beaucoup devant un public d’enseignants qui avait l’air d’écouter mais ne proférait ensuite qu’une parole répétée. Séquence d’attitudes qu’elle retrouvait en inspection chez ses enseignants parlant beaucoup devant des élèves ‘’perroquets‘’
– celle de cette jeune étudiante se surprenant elle même en situation de changement de point de vue entre le début et la fin de l’atelier sur la générosité
– celle de ce jeune enseignant stagiaire exprimant sa détermination à essayer de donner davantage la parole à ses élèves.
Prises de conscience relevées par Michel Dagras à Laghouat mais se retrouvant exactement de la même façon à Tlemcen :
« Les différences les plus radicales qui distinguent les hommes jusqu’à les opposer, cruellement parfois, cachent des espaces intérieurs souvent insoupçonnés. Ils sont ensemencés de graines de respect, de confiance, d’amour. Chacun les porte en soi et peut les cultiver. Pour atteindre ces lieux d’espérance et de paix, il faut franchir les murs de préjugés multiples bétonnés par des peurs » ou par des habitudes fonctionnant en éteignoir professoral !
En résumé : intérêt, prise de conscience et enthousiasme se sont donnés rendez-vous et se sont exprimés à deux reprises par des poèmes spontanés écrits par ces jeunes que les media disent blasés et individualistes !

4- Analyse des blasons ( Évaluation par questions ouvertes)

Synthèse (étudiants+ IEN) de Tlemcen, établie par Nicole Talleux

1 / Ce que l’on retient

Besoin de ce type d’ ateliers pour exprimer ses différentes opinions
Pouvoir partager les points de vue en étant « à l’aise », « sans gène »
Percevoir l’universalité des idées malgré les différentes cultures ou religions.
Percevoir les différences comme un enrichissement
Opportunité de rencontres fructueuses avec des étrangers et natifs( français)
Apprentissage de nouvelles choses- ouverture d’esprit- grâce aux différents ateliers
Apprentissage de l’ écoute et du respect d’ autrui
Pour plus de profondeur de réflexion, pratiquer en alternance avec les mêmes personnes des ateliers en grand nombre et en petit nombre

2/ Ce que l’on est prêt à réinvestir :

Animer des ateliers dans différents lieux ( classe primaire/ université/associations)
Refaire des ateliers ( longs pour plus de temps de parole )
Former des enseignants ( 2 IEN)
Revenir participer à des ateliers avec ARP
Essayer de mettre en place des activités de débats / partager les opinions
Renouveler les rencontres

3/ Ce que l’on a besoin d’approfondir :

Travailler les rôles différents ( animation, observation…)
Etendre à d’autres groupes , démultiplier la formation..
Meilleure maîtrise de la méthodologie

4/ Remarques libres

Grande satisfaction de pouvoir s’exprimer
Moments agréables de partage
Intérêt pour la méthodologie qui favorise l’écoute et le respect
Nombreux remerciements aux formateurs (participants heureux, contents, ravis, satisfaits …)
Enrichissement perçu à travers l’interculturel, l’ intergénérationnel, l’ international…
Regret : que la formation n’ait pas duré plus longtemps !

Conclusion
Objectifs atteints et même dépassés, ce qui montre la pertinence du programme et des outils, ainsi que les compétences en animation acquises en Algérie et en Tunisie.

Prospective.
Organisation à la demande d’une session sur la violence à l’école et dans la cité ( Philo-violence) avec comme deuxième thème , le sport ses enjeux et ses questions (Philo-sport)

ARP – Philo et ses partenaires peuvent répondre à d’autres propositions dans le champ de leurs compétences et en fonction de ce qui aura « germé » sur le terrain.
Toulouse, ce 29 mars 2014,

Daniele Dupin de Saint Cyr

Présidente d’ARP-PHILO

A propos admin

Danièle Dupin présidente d'ARP-PHILO
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *