Protocole ATELIER ARP

Fonctionnement de l’atelier philo ARP

Un groupe de réflexion méthodologique ARP se réunit une fois par mois, il est actuellement composé de D. Dupin, N. Fabre, F. Merlin-Godfroy, M-H. Potier, N. Talleux aidées de M. Dagras et D. Robert, tous engagés dans la pratique de l’animation. Réuni le 19 avril il propose un protocole avec un schéma de fonctionnement et des principes.

Le schéma et les principes ont prévalu dans de nombreux ateliers que nous avons animés. Ils n’ont pas valeur de normes définitives. Chaque animateur décide avec son groupe de la meilleure formule ici et maintenant. On en reparlera ensemble pour pointer les obstacles récurrents, et les éléments facilitateurs par rapport aux objectifs.

Schéma type retenu au 26 avril 2011

Lecture partagée d’un extrait de roman ou de BD ou visionnement d’un bout de film…Ce support n’est pas analysé à fond, il n’est qu’un prétexte, un « lanceur« 

Séance :

Silence de quelques minutes pour permettre à chacun de réfléchir à la question qu’il se pose et qu’il souhaiterait creuser avec les autres.

« Cueillette«  des questions et choix (à l’aide éventuellement d’un vote pondéré) d’une question porteuse pour le groupe, 10mn.

Silence de quelques minutes pour que chacun puisse réfléchir à la question choisie par le groupe.

Tour de table : Tout le monde peut s’exprimer, à son tour, sans interaction ni débat à ce moment-là.

Débat (ou « délibération« : le but n’est pas de gagner contre les autres). Un animateur régule le débat (un autre éventuellement donne la parole). Chacun essaie de comprendre la position ou la question des autres, et de se faire comprendre. 30 mn minimum

– Fin de séance : tour de table. Chacun dit, s’il le souhaite, où il en est arrivé sur la question (mais on ne reprend pas le débat) et s’exprime sur la séance ( rapport entre les modalités et l’avancée de la réflexion). Il peut suggérer des améliorations de fonctionnement et faire des propositions pour la suite.

Principes

  • Notre but est de progresser nous-mêmes et d’aider les autres, dont les jeunes qui nous sont confiés, à progresser en expression et en écoute authentiques, pour mieux grandir en humanité. La pratique de l’atelier-philo est notre option.
  • Dans cet atelier on essaie donc de penser, ici et maintenant, par et pour soi-même avec les autres en développant une attitude attentive, créative, et critique.
  • Chacun sait qu’il peut s’exprimer librement, il essaie d’être concis. Tous les participants doivent pouvoir parler. On attend pour demander la parole que celui qui parle ait terminé, on laisse même un petit temps de silence entre chaque intervention.
  • Le cadre est re-précisé chaque fois. L’animateur intervient (pas trop!) pour reformuler, demander des exemples, recentrer, renvoyer au groupe. S’il intervient comme participant, il précise que sa parole n’a pas de statut privilégié.
  • Le temps du repas ou du goûter peut constituer la « 3ème mi-temps » où la discussion peut reprendre comme au café du commerce si on le souhaite encore !
  • L’expérience nous a montré que dans un débat « libre« , seules 3 ou 4 personnes s’expriment, d’où notre option de proposer deux tours de table, l’un au début l’autre à la fin de la séance , pour que chacun sente bien qu’il a son espace de parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *