Algérie!

Présentation du projet algérien

Objectifs et enjeux : Action diligentée par le Ministère de l’Education Nationale Algérienne en liaison et partenariat avec l’Ambassade de France en Algérie, visant la formation citoyenne des jeunes recommandée par l’UNESCO avec la promotion de l’expression libre argumentée, de l’écoute empathique et d’une culture de la paix.

Pourquoi un tel projet ?

Devant la montée de l’individualisme, de l’intolérance et de la violence, devant les difficultés actuelles de la transmission de la culture, devant les problèmes de communication entre personnes et groupes de personnes, il parait urgent de réfléchir à de nouvelles pratiques susceptibles de développer une éducation citoyenne et une culture de la paix et de la sérénité.

L’objectif général vise la formation de formateurs à l’animation et la mise en place d’ateliers de réflexion partagée depuis l’école primaire jusqu’à l’université et la promotion de la médiation comme outil privilégié de désamorçage de conflits pouvant générer la violence en milieu scolaire.

En Algérie le Ministère s’est montré très intéressé par cette nouvelle approche qui s’articule sur des choix méthodologiques en rapport avec des thèmes porteurs : « l’écoute », « la créativité », « la différence », « la communication non violente, CNV », « le respect de l’autre », « le respect et l’élaboration de la loi » , « sanction- réparation-punition » …. où la métacognition joue un rôle prépondérant pour permettre à chacun de porter sa réflexion sur le processus engagé, amenant des prises de conscience utiles pour le réinvestissement souhaité. Ce qui est visé en priorité, c’est un changement profond de « regard » sur soi et sur l’autre. Il s’agit de travailler à développer la confiance en soi, l’intérêt pour l’autre et la responsabilité citoyenne.

Trois sessions de formation conduites et animées par Madame Danièle Dupin de Saint Cyr, expert international assistée de formateurs locaux qui ont animé deux intersessions à Boumerdès au profit d’une quarantaine d’inspecteurs formateurs de formateurs de diverses filières des différentes wilayas du pays. Une démultiplication est prévue pour faire bénéficier de cette formation le plus grand nombre possible de cadres de l’éducation et permettre une application sur le terrain de cette nouvelle approche.

La première session de cinq journées de formation s’est déroulée à Alger du 09 au 14 janvier 2016 sur le thème de « la médiation en milieu scolaire » avec projection de vidéos, animation d’ateliers de réflexion partagée à visée philosophique, diaporama et film OCCE, production et adaptation d’outils, études de cas et typologie de conflits en milieu scolaire, éducation à la citoyenneté dans une classe’’ coopérative’’. Ces activités intéressent vivement les stagiaires qui les découvrent pour la première fois. Des documents d’accompagnement sont mis à leur disposition pour leur permettre de concevoir une formation à la communication non violente et de bâtir des stratégies de gestion de conflits en milieu scolaire …

Ainsi les Inspecteurs qui bénéficient de cette formation découvrent avec ravissement que ces activités d’ateliers de réflexion partagée (ARP-Philo) permettent de mettre au service de l’enfant des moyens pratiques et efficaces qui lui donnent la possibilité de mieux gérer son monde intérieur, ses sentiments, ses pensées et son vécu. Des moyens qui viseraient également à développer les capacités d’expression, de reformulation, d’attention, de concentration, et de maîtrise de soi pour mieux s’exprimer et contrôler ses émotions en vue d’apprendre à vivre ensemble dans une paix juste.
Les travaux d’intersession destinés à consolider les acquis des sessions nous révèlent tout l’intérêt des stagiaires pour la formation. La plupart d’entre eux ont réalisé des outils à partir des documents remis (DESC , ARP, GAP) qu’ils ont pu adapter et utiliser avec succès dans leurs circonscriptions. De nombreux témoignages de cas de conflits gérés sur le terrain le démontrent.

La 2ème session s’est déroulée également à Alger, du 12 au 17 mars 2016 selon le même mode d’organisation.

Au programme :

La distinction entre « Outils jardinier (CNV-ARP- COOP) et outils pompiers (protocole du médiateur, DESC-GAP-OSBD) » – Recettes/repères, attitudes/réflexes…

L’Atelier Documenté ou ‘’classique’’( avec texte sur l’écoute) Les problèmes de terrain, témoignages.

L’empathie et la relation d’aide , la Grille de Porter appliquée à un cas.

L’Outil CNV ( attitude girafe ou chacal) –

Le Choix du protocole. – L’animation, l’observation, le questionnement

Les nouveaux outils proposés ouvrent de nouvelles perspectives dans l’éducation à la non violence, la prévention et la gestion de conflits générateurs d’attitude destructrices. Ils sont analysés avec soin dans le cadre de travaux de groupe. Particulièrement les outils « jardinier » , « pompier » et la grille de Porter dans leur modalité d’utilisation.

L’intersession qui s’est déroulée à Boumerdès fut tout aussi fructueuse que la première. De nombreux outils furent conçus par les stagiaires et présentés à leurs collègues. Par ailleurs les formateurs locaux se sont attachés à arabiser tous les documents et outils remis par l’expert international.

La 3ème et dernière session s’est tenue à Blida du 07 au 14 mai 2016 avec pour objectif de rendre les stagiaires opérationnels, productifs et capables d’analyser des pratiques.

Un guide élaboré par l’expert est analysé en travaux de groupe.

Le groupe propose de bien intégrer et insister sur les points suivants :

– Démarrer par une introduction courte destinée à accrocher le public : Pourquoi la médiation en milieu scolaire ? Qu’ est ce que ce besoin de médiation ?

  • Comment et pourquoi développer en milieu scolaire la communication, l’empathie, l’écoute , la compréhension et le pardon?
  • Ajouter un atelier GAP, présenter les principes de la CNV.
  • Terminer par la présentation d’un rapport de médiation .

En conclusion, il parait sage de rappeler que la philosophie avec les enfants n’est pas une approche anticipée de l’enseignement classique de ‘’terminale’’, en philosophie. On n’est pas dans l’extérieur et le frontal ! On ne présente pas une galerie de philosophes, avec explication de leurs œuvres. Au contraire, la philosophie pour les enfants incarne un nouveau paradigme éducatif qui veut partir de l’expérience de la réflexion partagée stimulée par l’animateur . On part des conceptions des enfants, pour leur apprendre à penser par une pratique où ils sont amenés à découvrir par eux-mêmes en se confrontant aux autres, comment écouter mieux, raisonner, illustrer d’exemples se montrer critique dans le respect de la personne de l’autre et devenir de vrais ambassadeurs de paix travaillant au bien commun !

À propos de admin

Danièle Dupin présidente d'ARP-PHILO
Ce contenu a été publié dans Actions de formation, ateliers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *